Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'astronomie à portée de tous

Avec son observatoire astronomique ouvert au public, situé à Valcourt en Haute-Marne à proximité de Saint-Dizier et à quelques km du Lac du Der, la Société d'Astronomie de Haute-Marne (SAHM) est une association animée par des passionnés d'astronomie dans le but de rendre cette science accessible au plus grand nombre. L'association possède plusieurs téléscopes dont un de 305 mm de diamètre informatisé sous coupole, un planétarium et une salle de conférence. Des soirées d'observation et de découverte du ciel sont organisées régulièrement. Le 3ème vendredi du mois, des conférences sur des thèmes variés sont proposées au public. N'hesitez pas à prendre contact avec nous ou nous retrouver sur le forum.

Coordonnées

Observatoire de Valcourt, 6 rue Roger Etienne 52100 Valcourt Tél/répondeur: 03 25 06 22 18 Courriel contact@observatoire-valcourt.fr
15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 17:52

La nuit est belle : 2ème édition

Dans le Grand Genève, mais pas que…

 

Le vendredi 21 mai 2021 aura lieu la deuxième édition de « La nuit est belle » axée sur le thème de la biodiversité nocturne!

Au programme : découvertes des animaux nocturnes, balades au clair de lune, lectures contées, concerts à capella, repas à la bougie…

Et dans notre région Grand Est ?

A Montigny-le-Roi, berceau de l’illustre Camille Flammarion, le ciel étoilé resplendit jusqu’au Grand Genève.

Vendredi 21 mai 2021, la commune de Val-de-Meuse participera à la 2ème édition de « La Nuit est belle ». L’éclairage public sera éteint pour une nuit afin de s’associer à une action symbolique de l’ensemble des communes transfrontalières du Grand Genève.

Camille Flammarion, enfant de Montigny-le-Roi, serait fier de revoir fleurir l’astronomie populaire dans son village natal. Cette renaissance est due à la Société Astronomique de Genève (SAG), qui fêtera son centenaire en 2023. Fondée sous le nom de « Société Astronomique Flammarion ».

Le rover chinois Zhurong s'est posé sur Mars

Les Chinois ont lancé fin juillet 2020 depuis la Terre leur mission inhabitée "Tianwen-1", du nom de la sonde envoyée dans l'espace. Celle-ci est composée de trois éléments : un orbiteur (qui tourne autour de la planète), un atterrisseur (qui s'est posé sur Mars) et à bord un robot téléguidé, "Zhurong". "L'atterrisseur Tianwen-1 s'est posé avec succès dans la zone prédéfinie" sur Mars avec le robot "Zhurong". (Voir la carte ci-dessous).

 

Pour une première mission autonome à destination de Mars, la Chine a réussi un formidable exploit technologique. Cette nuit, avec l'atterrissage réussi de Zhurong, elle est devenue le second pays, après les États-Unis, à faire atterrir avec succès un rover sur Mars.

D'une masse de 240 kg, Zhurong doit fonctionner pendant environ 90 jours. Doté de six roues motorisées qui lui permettront de se déplacer en crabe, Zhurong pourra rouler jusqu'à 200 mètres par heure. Il embarque six instruments, dont une caméra laser très similaire à l'instrument ChemCam du rover américain Curiosity. À cela s'ajoutent des caméras optiques, un radar pour sonder le sous-sol, un spectromètre, un magnétomètre et une station météorologique (mesures de la température, de la pression et du vent notamment). 

Localisation sur une carte altimétrique des différentes missions qui se sont posées sur Mars.

Osiris-Rex quitte l’astéroïde Bennu et revient à la maison.

L'explorateur d'astéroïdes de la NASA a commencé son long voyage de retour avec une précieuse cargaison à bord: des échantillons de l'astéroïde Bennu.

L’astéroïde Bennu (taille 500 mètres).

Le lundi 10 mai la sonde a allumé ses propulseurs pendant 7 minutes jusqu’à atteindre une vitesse de 1000 km/h par rapport à l'astéroïde pour commencer son voyage de 2 ans ½ vers la Terre.

Désormais, le vaisseau spatial passera en orbite autour du Soleil deux fois à l'intérieur de l'orbite de Vénus, avant de faire un survol de la Terre le 24 septembre 2023. Ensuite, la capsule de retour d'échantillons se séparera du vaisseau spatial, pour une rentrée et une descente en parachute au-dessus de l'Utah

Cela valait la peine d'attendre. Après cinq ans de mission, dont plus de deux ans passés à explorer l'astéroïde Bennu. La NASA est convaincue, sur la base d'une inspection visuelle, que la manœuvre de prélèvement a recueilli entre 400 grammes et 1 kilogramme de régolithe, bien au-dessus de l'objectif de la mission de 60 grammes. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires