Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'astronomie à portée de tous

Avec son observatoire astronomique ouvert au public, situé à Valcourt en Haute-Marne à proximité de Saint-Dizier et à quelques km du Lac du Der, la Société d'Astronomie de Haute-Marne (SAHM) est une association animée par des passionnés d'astronomie dans le but de rendre cette science accessible au plus grand nombre. L'association possède plusieurs téléscopes dont un de 305 mm de diamètre informatisé sous coupole, un planétarium et une salle de conférence. Des soirées d'observation et de découverte du ciel sont organisées régulièrement. Le 3ème vendredi du mois, des conférences sur des thèmes variés sont proposées au public. N'hesitez pas à prendre contact avec nous ou nous retrouver sur le forum.

Coordonnées

Observatoire de Valcourt, 6 rue Roger Etienne 52100 Valcourt Tél/répondeur: 03 25 06 22 18 Courriel contact@observatoire-valcourt.fr
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 18:59
Vendredi 6 juin, 23h00 LOS ANGELES (Reuters) - La sonde américaine Phoenix, qui s'est posée le 25 mai dans une région polaire de la planète Mars, a recueilli un premier échantillon du sol martien pour l'analyser. Cet échantillon consiste en une petite motte de poussière de surface sur laquelle apparaît un dépôt de matière blanche qui intrigue la Nasa, selon laquelle il pourrait s'agir de sel issu de l'évaporation d'eau ou de glace. Le bras robotisé de Phoenix a gratté le sol de la surface gelée de Mars jeudi et ce qu'il a recueilli va être déposé à l'intérieur du mini-laboratoire TEGA (Thermal and Evolved Gas Analyzer), dans la sonde, pour y être analysé durant les jours à venir. "C'est une occasion vraiment importante pour nous", a déclaré Peter Smith, un responsable de la mission Phoenix, à la presse. "Nous sommes très curieux de voir si la glace qui, selon nous, se trouve juste sous la surface, a fondu et modifié la composition du sol". L'analyse de l'échantillon devrait permettre aux scientifiques de déterminer dans quelle mesure le sol contient de l'eau et quels minéraux composent les poussières recueillies dans la région arctique où Phoenix s'est posé. "Du sel, ce serait très intéressant, parce que c'est ce qui reste quand l'eau s'évapore. Ce serait une très belle découverte, surtout si nous savons de quels types de sel il s'agit", a expliqué Smith. Les scientifiques sont impatients de recueillir des preuves de la présence d'eau sur Mars, dans leur quête d'éléments permettant d'établir si la planète rouge a accueilli naguère des formes de vie primitives. Dan Whitcomb, version française Eric Faye

Partager cet article

Repost 0
Published by Observatoire Astronomique de Valcourt - dans actualités astronomiques
commenter cet article

commentaires